dahra-poste@live.com
 
  . .

 

 

 

 

                

                            

 

 

      

 

 
     
           
            

     

               
                         


 | 
 

 

         
daka2
Admin
avatar

: 857
: 15/06/2008

:     6 2009 - 21:58

Les dlgations des savants et des voyageurs MAZOUNA.
MAZOUNA devenu trs vite le berceau culturel rayonnant dans louest du Maghreb attira de nombreux Oulamas puis enseignants de savoir ; citons quelques un :
1- Cheikh Bouras Elmassacri : ce grant savant est n en 1737, dcd en 1823.
2- Cheikh Senouci Ibn Med ben Ali Senouci : n en 1791; dcd en 1859.
3- Cheikh Med Belguendouz de Mostaganem : dcd vers 1829, fut llve exemple du Cheikh Senouci.
4- Cheikh Sidi Moussa Benchahida :(dcd en 1922), aprs avoir enseign MAZOUNA dans son illustre Medersa, il sinstalle Mostaganem.
5- Cheikh Remassi Mostefa Ben Abdellah dcd en 1135 hgire, aprs avoir fait de brillantes tudes MAZOUNA et au Caire.
6- Cheikh Belkacem Ben Mohamed Benaissa : n en 1234 hgire, il a enseihn Mliana, MAZOUNA et Alger
7- Sidi adda ben Gholamallah 1794-1866 : enseigne la Medersa de MAZOUNA.
8- Sidi Nasser ben Abderahmen n en 1820 : tudia la Medersa de MAZOUNA en 1840 dcd en 1882.
9- Sidi Ahmed Ben Ali El Medjadji : n en 1538 a Medjadja.
10- Cheikh Ibn Ali Bne Abdellah Ouled Sadek Elramissi : fut ltudiant du grand Cheikh Bourras.
11- Cheikh Boutaleb Med Ben Ali Chrif ElMazouna .

Sans oublier lillustre Sidi Henni mort au cours dun combat prs de la ville de Sig, dcd vers 1818 trs ag. Il combattit avec courage et donna exemple ses guerriers plus jeunes que lui. Sidi henni fut ramen MAZOUNA et enterr MAZOUNA sa ville natale.

12- Ceikh Larbi Beafla Ibn Sidi Ahmed Benafla Elmazouni :le Ceikh fut trs connu MAZOUNA.
13- Cheikh Ahmed Benafla Elmazouni: tait le frre de Larbi Benafla.

Conclusion : La liste des cheikhs est bien longue. Ces ilustres Oulamas (savants) ont fait de la ville de MAZOUNA un grande cit de la culture et de savoir.

LA MEDERSA :
Depuis for longtemps, la Mdersa de la ville de Mazouna fut un haut lieu de sciences et de culture, de thologie (Fikh) o lon enseignait magistralement les sciences religieuses

Les meilleurs professeurs de lpoque faisaient lire apprendre et expliquer les sourates sacres du saint Cora n, et tudiaient le droit musilman

Les savants appels Oulmas lpoque y enseignaient. La mosque dont le minaret domine la vieille ville existe de nos jours, ayant toujours conserv son architecture dautan. Elle fut fonde par lillustre Cheikh Sidi Mohamed Benchrif vers (1029 hgire) o il enseigna durant 54 ans jusqu sa mort vers 1164 (hgire).

La succession fut assur de pre en fils, ainsi Mohamed Ibn Ali Boutaleb Elmazouni prit bien la relve et combattit les espagnols jusqu les avoir chasss de son pays ; les Turcs ont construit cette Mdersa appele MESDJED pour lenseignement de la thologie et des sciences islamiques. Les ouvrages (livres) offerts par le bey OTTMANE en 1212 parmi les meilleurs matres de la Mdersa lon peut citer des noms illustres tels que :
Boutaleb et son fils Sidi Henni et cheikh Senouci qui furent dillustres savants et professeurs du Fikh.

A lintrieur mme de la grande Mdersa lon dcouvre un bloc o sont rangs dexcellents ouvrages et manuscrits des matres El Boukhari et Mouslim (de bons savants)
Lon peut aussi trouver danciens ouvrages mme aprs la disparition du Cheikh Sidi henni mort hroquement au cours dune bataille, le relais fut bien assur par ses successeurs
- Cheikh Bours
- Elhadj Mohamed
- Mohamed Ben Abderahmane Elkebir

Plusieurs dentre eux sont devenus notaires, muphtis, ou bien Imams aprs aussi fait des tudes dans cette illustre mdersa.

Aujourdhui, nous sommes fiers de notre mdersa qui nous rappelle que la ville antique de Mazouna a t pendant longtemps le berceau dune grande civilisation et un foyer culturel (arabo-musulman) dans la rgion du Dahra.

Aujourdhui la mdersa sert de mosque Mesdjed cest un vritable trsor culturel quil faut prserver pour montrer aux futures gnrations toute limportance de ce lieu culturel.

Mazouna comme Miliana ou Tlemcen est belle petite ville arabe qu cur du Dahra ; la cit millnaire est discrtement cache dans sa verdure. Mais ce qui attire le plus le visiteur de lancienne ville, cest bien s^r la grande Mdersa, construite par les Turcs, elle servait comme cole pour des milliers de Talebs venus des quatre coin du pays, la Mdersa a t construite prs de lancien quartier de Boudloul, son architecture nous rappelle sans conteste un riche pass culturel Mazouna, dillustre matre Oulmas avaient enseign les sciences religieuses Mazouna et faisaient de sa Mdersa lune des meilleurs travers tout le Maghreb arabe, elle fut longtemps compare une universit, dailleurs, les tudiants venaient mme de Maroc pour y tudier les mathmatiques et les sciences religieuses.

Pour tre un bon tudiant il fallait bien sur pass par cette illustre Mdersa qui existe de nos jours. Observe de prs, lon peut constater que ses pais murs ont t construite avec de la pierre de taille, matriaux de construction datant de plusieurs sicles. Cela dmontre que son architecture remonte des sicles, tmoin dun pass glorieux. Elle fut reconstruite et restaure par les franais en 1852. Nimporte quel voyageur visitant la vieille ville Mazouna smerveille dadmirer ce bijou dune belle architecture ancienne et pittoresque.

Cette Mdersa connut son plein essor au 19 sicle, dans sa grande cour daller tudiaient des Talebs (tudiants) sous la conduite de leurs professeurs. De nombreux lves (futurs cadis, notaires) ont tudie dans cette mdersa : Le Coran, la Thologie, le droit musulman, les sciences religieuses.

LIndustrie et les mtiers dartisanat Mazouna :
Durant des dcennies, les habitants de Mazouna se sont illustrs dans lartisanat, ctaient dexcellents artisans pour la fabrication des vtements traditionnels et la confection des haks pour leurs femmes. Ils avaient lart de travailler la laine (tissage) lartisanat avait une place importante dans toute la rgion du Dahra. Des tanneurs travaillaient le cuir partir des peaux lon fabriquait des selles pour les chevaux arabes. Ce mtier traditionnel tait trs connu dans toutes les vieilles demeures Mazouniennes. Tout comme Ndrouma, lantique cit tait trs renomme par ses belles poteries (travail de largile) mme le tissage des tapis connut un essor conomique et mme le commerce de la soie et les tissus faisait de Mazouna une ville conomique artisanale.

La broderie tait pratique par les femmes Mazouniennes, et cette activit comme un art avait donn un lan conomique sans pareil lantique ville de Mazouna. Dailleurs tous les souks (marchs) de la rgion taient achalands des produits de Mazouna (tapis, burnous, selles de chevaux, etc)
Ces trsors dune valeur inestimable doivent tre conservs et prserves, car ils font partir dun patrimoine culturel et historique de notre ville.

Lagriculture Mazouna :
Grce sa position gographie (700m daltitude) et son climat mditerranen, et le fait dtre au cur mme de Dahra, Mazouna possdait un trsor trs riche, trs fertile pour la culture des crales (bl, orge, avoine) et la plantation des arbres fruitiers (abricotiers, grenadiers).

Daprs lillustre historien El Idrsissi la ville situe 6 miles de la mer, avait une vocation agricole. Les terres fertiles et arbres faisaient de Mazouna la grenier du Dahra, on y trouve aussi du beurre, du miel et des fruits savoureux. Tous les voyageurs de passage dans la rgion, tarissent dloges Mazouna et ses beaux jardins.

En voyageant en Afrique du nord, le grand historien Flaouzan nous a donn dimportantes informations sur la culture du bl Mazouna sur les terres fertiles du terroir Elmazouni. Daprs le bl du Dahra tait dexcellente qualit.

La ville est quelques 600m daltitude cela favorise bien llevage des ovins et bovins et mme lapiculture (abeilles), de nos jours, on fait la collecte du lait frais pour la wilaya (20 tonnes/jour)

Les vestiges de lpoque Romaine
Lhistoire de la vieille ville de Mazouna est sans conteste troitement lie lpoque Romaine, des vestiges dcouverts dans la rgion le dmontre, ce travail archologique a t ralis grce des chercheurs qui ont fait dimportantes dcouvertes attestant que lhistoire de Mazouna est trs ancienne des stles scufoles sont actuellement exposes au muse des arts Oran.

Des prvus dcouverts dans la rgion portent des inscriptions de noms berbres, appartenaient la tribu des Zenaitias qui habitant Mazouna.

Daprs le livre crit par le professeur Mazouni Mouley Belhamissi la ville fut longtemps la rsidence des Maghrouas.

Lpoque de lIslam

Cette poque remonte au 8me sicle de notre re aprs la conqute de lEspagne par Tariq ibn Ziad et lou note lmigration massive des tribus de Oujda (Maroc) vers la ville de Mazouna et dans toute la rgion, de Dahra. A cette poque lancienne ville tait dans la dnomination de Kairouan, pendant plus de 100 ans, elle tait la route principale de la rgion occidentale.

Mazouna Grande Kaläa de la Culture et de la Science
Parmi les grands savants ayant vcu Mazouna, citons lillustre Cheikh Abou Amrane Ibn Moussa Elmazouni autuer de nombreux ouvrages scientifiques (Le Voyageur El Iftikar El Raik) traduits de larabe.

Abou Amrane avait vcu au 15e sicle de notre re. Aprs il passa le flambeau son fils le Cheikh Abou Zakaria ben Amrane qui fut lauteur dun ouvrage sur le fikh Thologie. Aprs avoir tudi et enseign la Medersa de Mazouna, il a t nomm Cadi Tlemcen et Muphti des grands notables Tlemcniens (Malik Aou Abess Ahmed 1462 Malik Bouabdellah 1505)

Son livre intitul Dar El Maqnouna traite de lhistoire et de la religion pendant le 14 sicle de notre re. Le grand Cheikh Ahmed Benyoucef Elmiliani transita par Mazouna alors quil tudiait la kalaa Beni Rachid, lillustre Cheikh Cherif Mohamed Bours tudia la Medersa de Mazouna et a crit un livre intitule Feth El Illah. Il tait de Mascara de la descendance de lEmir Abdelkader, dans son livre, il parla de Mazouna de sa Medersa et es tudiants.

Des vieux manuscrits datant de plusieurs sicles traitant du Fikh, des Nawazils et mme des mathmatiques. Dailleurs, il faut noter que toutes les bibliothques anciennes de la ville on y trouve de nombreux manuscrits (tmoins dun riche pass culturel) qui traitent sur la vie de ses habitants (Mazounis) de la thologie et des mathmatiques. Lintention des chercheurs dans cette rgion tait de dmontrer limportance des ces trsors culturelle est venue des Emirats Arabes Unis pour visiter la Medersa, certainement ils portent un intrt tout particulier ce trsor culturel.

La vie Mazouna (Bref aperu)

A Mazouna leau a toujours t une source de vie
Mazouna, lancienne cit historique a longuement conserv et prserv sa richesse hydrique (leau), les eaux dune qualit ingalable et dune limpidit sans pareille proviennent de diffrentes sources appeles (Ain ou Ayounes). Elles furent tmoins dun pass riche et prospre, dailleurs toute la ville est entoure de jardins fleuris et les vergers verdoyants offrant la vieille cite un paysage naturel et pittoresque citons les principales sources :

Ain Tinesri : cette source porte un nom berbre. Dun dbit de 12 litres par second, leau trs limpide tait potable. Elle est parcimonie aux habitants et elle servit lirrigation des jardins aux alentours. Les vergers arross par les eaux de Tinesri font la fiert des Mazounis. Lon a dcouvert les vieilles canalisation faites dargile et qui remonte lre romaine.

Ain Deheb : source de lor
La source existe de nos jours, au nord ouest de la ville, dun dbit de 10l par second, ses eaux claires et limpides lui donne le nom DEHEB (lor). Grce aux grands basins, les habitants avaient de leau potable et irriguaient leurs beaux jardins par le systme de vicilles canalisations appeles Seguias.

Ain Tamda :
Daprs sa situation et son emplacement, tout prs dune magnifique cascade, Ain Tamda fut longtemps utilise comme basin naturel et piscine par les petits et grands baigneurs de Mazouna les canalisation dcouvertes dmontrent que la source existait depuis lre romaine le nom Tamda est berbre .

Les associations :
A Mazouna, il existe diffrentes associations culturelles et sportives, travaillant toute lanne pour le bien-tre de ses habitants.

1- Association de Dahra :
Association culturelle et touristique, sintressant beaucoup aux vestiges de la rgion et au volet culturel de la ville.

Mr Kahlouche Abdelkader est le prsident de lassociation du Dahra au centre culturel de Mazouna (Ain djena), chaque anne loccasion du 16 avril (Youm Elilm) il prside la fte dite Burnous du Dahra

2- Association sportive Communale :
Elle soccupe surtout des sports collectifs et individuels (lorganisation des tournois et comptitions diverses).

3- Association El Islah ou El Irchad :
Association dun parti qui soccupe de la vie du citoyen Mazouna et sa proccupation du point de vue social.

4- Union des femmes Mazouniennes
Cette association joue un rle important dans la vie de la femme et son mancipation dans la socit actuelle.

5- Association de lanalphabtisme :
Elle joue un rle prpondrant dans linstruction des gens qui ne savent ni lire ni crire, elle soccupe de lapprentissage de la langue nationale au profit des personnes analphabtes.
6- Association des jeunes Mazounis :
Cette association se proccupe des problmes de toute la jeunesse (culture, sport etc).

7- Association des sports questres (chevaux) :
- Rle des chevaux
- La fantasia Goum
- Elevage des chevaux arabe
- Courses hippiques
- Participation aux ftes traditionnelles (TAM)

[url=http://www.0zz0.com][/url]
[b]
    
http://mazouna.1fr1.net
 
          
1 1

:
 ::   ::  -