dahra-poste@live.com
 
  . .

 

 

 

 

                

                            

 

 

      

 

 
     
           
            

     

               
                         


 | 
 

 MEDERSA DE MAZOUNA

   
daka2
Admin
avatar

: 857
: 15/06/2008

: MEDERSA DE MAZOUNA    25 2008 - 19:01

MEDERSA DE MAZOUNA
Entrant dans Mazouna par le chemin de Renault, seule voie carrossable Accdant lintrieur de la ville, le promeneur dcouvre au sommet du raid il en descendant loued Temda, un groupe de lourdes constructions que domine un minaret cest la grande mosque de Mazouna, immeuble de , style Militaire , pris dans un difice bas ou merge a et l pniblement une coupole sans lgance . La medersa occupe les dpendances de la mosque. La coupole abrite le tombeau du cheikh bourras, avant dernier Muphti de Mazouna dcd en lan 1917.

La salle de prire et le minaret ont t reconstruits vers1852 par lautorits Militaire, tan disque les autres btiments remontent lpoque turque. Lensemble est dans grande valeur architecturels, seules quelques faences murales du XVII me Sicle du lH. G.retiennent sans la fixer, lattention du visiteur.

HISTORI QUE :

Cest grce une fouille miniteuse, quil nous a t Pernis de runir les origines de la Mdarsa et des donnes intressantes.

Elle fut fonde en 1100 de lH, G 1685 -1686 par le cheikh sidi Mohammed Ben Ahmed Ben Ali " dit " Bencharef originaire des Mdjahers. Le cheikh Bencharef commena son enseignement dans la vieille mosque turque occupant lemplacement actuel de la Mdersa, il construisit de ses propres deniers les bariment partiellement dtruits en 1852 et dont les restes ont t restaurs la mme poque, puis en 1926 Aprs avoir enseign pendant 64 ans, sidi Bencharef dcda dans son pays dorigine, laissant sa chaire son fils si abderrahmane qui la transmit, au petit fils du fondateur si Ali Ben Abderrahmane dcd eu 1189 H.G. form lcole de ses aieux. Le cheikh boutaleb fils dAli continua son uvre pendant 44 ans. Un trs grand renom de saintet est rest attach son nom.

La lgende locale lus, prte le miracle davoir chang le sexe dun tudiant ture indisciplin dont le conseil des professeurs refusait

-01-
lexclusion. Son petit fils si Ahmed Ben sidi henni lui succda en 1233 HG. Il enseigna pendant 38 ans cest sous sa direction que nos troupes construisirent la mosque actuelle 1852 en y adossant une cour restangulaire ferme, sur laquelle souvre de plein pied chacune des cellules ou vivaient les tolbas. A sa mort en 1871 HG, si Ahmed transmit la chaire son fils si Al Hadj Mohamed dit si Ben henni mort en Plerinage la Mecque ( 1279 ) HG.

La brillante priode moderne de lenseignement juridique Mazouna souvre avec linstallation de son fils si Bourras dont la mmoire est vnre de tous ses contemporains, les vieux Mazounis. Nomm muphti de mazouna en 1898, Henni si Bourras y dcda le 6Mars 1917 aprs 50 annes denseignements ayant form de trs nombreux lves dont beaucoup sont encore en fonction au Maroc dans les Mdersas et Mahakmas.

Malgr que la chaire du cheikh Bourras a t occupe en dernier par son fils si Ahmed, lenseignement avait perdu sa valeur est devenu par la suite non exis- tant !

Mais ctait un tablissement Religieux denseignement post- coranique. Depuis son origine, elle est voue uniquement lenseignement du droit malkite selon sidi khlif.



-02- Les mthodes denseignement avaient conserv un caractre que le fondateur leur avait imprim.

Le texte primordial objet de toutes les tudes est le mokhtassar de sidi Khalil que chaque tudiant se procure chez les libraires contemporains ditions gyptiennes .

Le texte est divis en quatre (4) livres :
1 kitab es-salet (pratique religieuse)
2 kitab ed-dzakar (engagement, mariage, rpudiation).
3 kitab el-bir-sallef (vente et prt).
4 kitab el-idjarat (location-prix du sang-procdure, tmoignage).

Chaque livre tant trait par un professeur tour de rle est appris par cur par les lves.



HISTORIQUE :

La puissance almohade soffrit. Yamoracein roi de Tlemcen en rebellion contre son suzerain et lance ses troupes sur les Maghraoda du chlef. Abbas fils de mendil avait succd son pre. Il se place sous la protection des hafeides de bougie et en 622 HG, Abbou zakaria se dcide, vient occuper Mazouna quil devait conserver pendant 11ans.

Par un de ces revirements qui sont la rgle politique de ces principauts berbres, les ouled mendil de sous la bannire des rois de Tlemcen, leurs ennemis dheir, pour lutter avec eux contre la puissance des sultans mrinides du Maroc (51 259-667 HG) mais une grave discution de sentiment divise presque aussitt les nouveaux allis en 1261 (659 HG) yamoracem occupe militairement Mazouna et range sous son autorit les ouled mendil, leur roi et leur capitale. Le Jong Abdelou edite secou par une deuxime occupation Militaire de la ville. Assige par otmane Ibn Yamracen. Thabet vaincu, se rfugie fez o il meurt assassin (694HG).

Six (6) mois plus tard, un prince des ouled mendil, rachid lve ltandard de la rvolte. Omar fils de thabet est assassin mazouna quil occupait au nom de ses maitres. Rachide se jette avec les insurgs dans les montagnes du Dahra laissant ses cousines Ali et hammou la dfence de la ville. En 700 HG, un corps mrinide assige nouveaux la ville. Ce sige devait durer 3 ans. Ali et

-03-

Hameau prissent vritables martyrs de lindpendance des Maghraouas et en 705 Mazouna est emporte. Mais Rachid demeure invaincu et harcle les troupes mrinides sur lesquelles il obtient des avantages rpte ; lasss les mrinides abandonnent Mazouna, et 706 HG lve le sige de Tlemcen aprs la mort de youcef Ibn Yagoub. Mazouna retombe sous la Suzerainet purement nominale dailleurs des rois de Tlemcen. Rachid se rfugie Bougie o il prit assassin.

Son fils Ali lui succde dans la lutte pour lindpendance de louled-Mendil. En 1348 (749 HG) Les Mrinides subissent un grave chec devant Kairouan. Ali rtablit de Tns Mazouna le royaume de son pre. Mais en un mme temps les rois de Tlemcen restaurent leur empire. Abbou Thabet es-zan petit fils de Yamoracen, vient assigent. Ali dans Tns. Sur le point dtre pris ; Ali se suicide dun coup dpe au cur.

Lpoque des ouled Mendil est termine.

Lhistoire de Mazouna sobscurcit. Tombe au rang de simple bourgade du royaume Abdelouadite, dont elle subit les vilissitudes, ruine par deux sicles de luttes, elle nest plus quune pauvre cit de tisserands et de laboureurs. Cest encore en (13 751 777 HG) Mazouna que le cadi Abdelouadite attira Ben Moussou, tablira sa base militaire contre les Toudjines (Ouarsenis) et les Maghraoua insurgs cest sous ses murs lOuest, Nahal quil infligea aux rebelles une dfaite dfinitive dans un Caire naturel nettement dcrit par Ibn Khaldoun et qui est bien la haute valle de loued- ouarisane.

Nous savons simplement qu a la faveur de la dcadence de tllemcen elle fut occupe avec plusieurs autres points du Maghreb central par les ouled bouid confd ration indpendante de la grande tribe des nehars nous savons galement que premires annes du XVI eme sicle.

Rien ne permet dadmettre qulle est subi une influence espagnole directe et cette constatation doit tre fait.

Au cous de longs sicles doubli, Mazouna parait stre releve de ses ruinnes son importoance devait en faite dans linterieur le premier des objectifs des nouveaux maitres de la Berberie les Turcs.

La Priode Turque : Un pisode beaucoup moins brillant nous est relat par Walzin Estheraze. Il se situe dans toutes les premires annes de notre XIV sicle. Mustapha el- Manzahi, 30 bBey de louest, battu Fortassa par les Darkhaoua insurgs sous les ordres de Ben Arrach et de son Khalifa Ben Cheriff

-04-

senferme dans Oran, Ben Cheriff en expdition chez les Beni- Madoune est
appel par les Mazounis pour les Protger pendant la moisson. Il en consent la moisson termine, Mazouna se rvolte, son protecteur est chass et tombe dans une embuscade dresse aux portes de Mostaganem par les Medjahers, les ouled Khelouf, les Beni Meraoul complices des Mazounis. La colonne Truque est dtruit.

Sous le rude verni Turc. Le vieux sang berbre avait parl. Et Sidi Ahmed Ben Youssef, pieux et mdisant voyageur ce conclure mazouna sausde sesdecteurs le feu lenfer la dvoremit toute .

Occupation franaise

Aprs la prise dalgie, Mazouna demeure pratiquement indpendante sous lautorit dun chef de tribu. Le seul de ses chefs dont les annales locales aient conserv le nom est un nomm lakhal ben daoudji (1835-39) chef dune famille actuellement trs importante de bouhaloufa.

En mais 1842 le marchal bugeaud, au cours dune expdition sur la rive droite du cheriff , reoit la soumission spontane de mazouna. Une dlgation de notables, porteurs de palmes vertes, rencontre le marchal au lieu dit guetatia village actuel de ouarizane et la sulue au nom de la tribu.

Mazouna est incorpore laghalik de la mina et du chliff (subdivision de mostaganem). Elle compte cette poque 2280 habitants.

Les turcs de mazouna repoussent la sollicitation dabdelkader quils considrent comme insurpateur. Aprs un premier assaut infructeux, abdelkader russit a incendier le faubourg de bouhaloufa (1843). La ville dgag par les troupes du gnral gentil qui oprait sur djidiouis (st aim).

A la voix de boumaaza, mazouna devait une fois de plus se rvolter
Elle donne asile lagitateur. Sa trahison coute la vie aux caids el hadj sadok de mdiouna (renault) et hadj belkacem de sobha (cheliff) assassins sur lordre de boumaaza. Dans les premiers jours de lanne 1845, le gniral de st arnault, parti dain merans ( rabelais) bouscule les hordes rebelles khananse(1600 m au nord de mazouna) et saisit dans les jardins touffus de loued bou mata un nombre cheptel ,fruit des rapines de boumaaza les caids mohamed ben khadouma et mohamed ben hammadi de mazouna sont arrts par ordre de st arnaut. Il avait fourni boumaaza 500 soldats, 2 khoudjas, 1 khezenadji, 2 chaouchs. Mazouna devait benficier de la clmence du colonel.
Nous arrtons l cette histoire car depuis peu faits importants valent peine dtre signals.
-05-

[url=http://www.0zz0.com][/url]
[b]
    
http://mazouna.1fr1.net
 
MEDERSA DE MAZOUNA
    
1 1

:
 ::   ::  -